Dans la revue Prescrire : « Intégrité scientifique : former, surveiller, et sanctionner »

« L’intégrité scientifique ne va pas de soi et doit être enseignée, encouragée et ses manquements sanctionnés. Selon la classification internationale retenue dans un rapport officiel en France de 2016 sur l’intégrité scientifique, sont considérés comme fraude : la fabrication ou la falsification de résultats et le plagiat. Sont considérés comme des pratiques « contestables » : l’embellissement de données, l’omission ou la sélection de résultats, la publication de résultats morcelée en plusieurs articles, l’utilisation de tests statistiques inappropriés, la sélection biaisée de citations, la non-conservation de données brutes, une utilisation sélective masquée de données, et autres pratiques consistant à obtenir des résultats dans un sens voulu. »

Pour télécharger l’article :
« 
Intégrité scientifique : former, surveiller, et sanctionner » Rev Prescrire 2018 ; 38 (411) : 62.

 

Print Friendly

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*