Colloque « Intégrité scientifique et science ouverte »

Publié par le l’OFIS, le

L’Office Français de l’Intégrité Scientifique organise le 4 avril 2019 un colloque autour du thème « Intégrité scientifique et science ouverte » à Paris.

Avec le renforcement constant de l’impact de la science sur l’ensemble de l’activité humaine, avec la croissance continue depuis quelques décennies de l’activité scientifique, deux mouvements majeurs mobilisent aujourd’hui l’attention sur la démarche scientifique : un rappel de l’exigence de rigueur, de probité et de qualité dans les méthodes utilisées ; et conjointement une dynamique de transparence, d’ouverture et le partage de connaissances, qui s’exprime dans le mouvement « Science Ouverte ». Cette dynamique va de pair avec une affirmation et une appropriation institutionnelle, collective et individuelle des valeurs centrales de la démarche scientifique : responsabilité, universalité, rigueur, partage et service du bien commun.
L’objectif de ce colloque de printemps de l’Office Français de l’Intégrité Scientifique (OFIS), en partenariat avec la Conférence des présidents d’université (CPU), le Comité pour la science ouverte (CoSO), le CNRS et le Conseil pour l’éthique de la recherche et l’Intégrité scientifique de l’université Paris-Saclay (POLÉTHIS), est de partager expériences et analyses, et de tracer des lignes d’actions favorables à cette dynamique. Ce colloque s’attachera ainsi à dégager les synergies entre intégrité scientifique et ouverture de la science, et à identifier les écueils à éviter.

Dans nos approches, le concept de science ouverte sera considéré dans son acception la plus large : accélération de la diffusion des connaissances, ouverture des publications scientifiques, ouverture des données de la recherche, sciences participatives et société, etc. Ce premier colloque de l’OFIS couvrira principalement les questions relatives à l’ouverture des publications et des données. Les manquements à l’intégrité scientifique seront également pris en compte dans toute leur diversité (fabrication, falsification, plagiat, autres manquements et pratiques questionnables…).

Le colloque doit conduire à identifier des principes, des critères et modes d’actions favorables aux bonnes pratiques indispensables au développement et à l’implémentation de la science ouverte et à un respect sans faille des principes de l’intégrité scientifique.

Print Friendly

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*